Un château historique exceptionnel, dans un parc préservé de 300 hectares

Le château de CANISY est un monument historique exceptionnel, entouré de 300 hectares de parc, d’étangs, de bois et de terres qui est resté depuis 1000 ans dans la même famille. Il est situé en Normandie, à 45 minutes des landing beaches, et du Mont St Michel et à 30 minutes de la mer (Manche) et de la ville de Bayeux (tapisserie, cathédrale), au centre de la première région d’élevage de chevaux en France.

Classé comme « une des 7 merveilles de la Manche », le château est un des rares châteaux français aussi bien conservé. Il est composé de deux ailes principales construites au XIIIème et XVIème siècle, et comprend 70 pièces dont 18 suites, un escalier monumental en granit construit par l’architecte François Gabriel (ancêtre de Ange Gabriel architecte de Versailles et du petit Trianon), un pigeonnier et des tours médiévales, plusieurs salons dont un salon de musique, deux salles à manger, un théâtre, un bar, une boîte de nuit, des billards français et américains, des caves et greniers. Chaque suite est différente et toutes ont été entièrement décorées et rénovées dans le style lumineux et élégant du XVIIIème siècle et comprennent des lits d’époque et des salles de bains luxueuses en marbre, avec, pour certaines, des baignoires en cuivre. Les soieries, indiennes et papiers peints édités d’après des dessins du XVIIIème ont été choisis avec soin pour respecter le caractère authentique et historique des lieux.

Le château est entouré de grandes avenues à la française redessinées par Achille Duchêne ainsi que d’un parc romantique à l’anglaise, qui permet des promenades variées autour des étangs habités par une colonie de cygnes, par les nombreux chemins à travers bois et vallées. Un parc animalier (lamas, alpagua, cerfs, biches, moutons, chèvres, cochons, paons, poules, cygnes et écureuils), un potager et des fermes viennent compléter le paysage. Il y a aussi une solide tradition équestre dans ce pays d’élevage et l’on peut aussi monter à cheval dans les bois et la carrière aménagée.

Histoire

Le château actuel a été construit sur les ruines d’un ancien château féodal dont de nombreux vestiges demeurent. Plusieurs illustres personnages y sont venus dont le roi Henry IV lorsqu’il était encore Henri de Navarre, le maréchal de Matignon, le célèbre philosophe politique Alexis de Tocqueville. Au XXème siècle, le château a été au centre du champ de batailles pendant la seconde guerre mondiale, et successivement occupé par l’armée allemande puis par l’état major du général Omar Bradley commandant la 1° armée américaine, ainsi que par le major-général James Rudder, héros de la Pointe du Hoc, après avoir servi d’hôpital militaire.

Les liens du château avec les Etats Unis mais également sa tradition d’hospitalité se sont perpétués en recevant de nombreuses personnalités, comme Mac Namara, Henry Kissinger et plusieurs dirigeants politiques de tous les pays d’Amérique, d’ Asie et d’ Europe dans le cadre des réunions de l’ ASPEN Institute et lors de nombreuses Rencontres internationales, ainsi que, chaque année, des gouverneurs et militaires américains à l’occasion des célébrations du DDay. Le château a servi de cadre aussi pendant des années au Nomandy Horse Show et reçu l’infante Helena d’Espagne mais également la princesse héritière Masako du Japon et sa famille. De nombreux concerts s’y donnent régulièrement, réunissant musiciens amis comme Anne Quefellec, des chanteurs comme Joan Baez.

Les propriétaires du château, le Comte et la Comtesse de Kergorlay et leurs enfants Marie-Victoire et Henry-Louis, sont descendants de compagnons de Guillaume le Conquérant ; ils comptent parmi leurs familles des personnages célèbres dont les noms ont été donnés à plusieurs suites du château dont l’impératrice Joséphine, première femme de Napoléon. L’un des ancêtres des Kergorlay est le gendre du célèbre Charles Carroll de Carollton qui a signé la déclaration d’Indépendance des Etats Unis.

Contact